FLASH INFO

Conférence organisée par AFREXIMBANK sur le financement du commerce intra–africain et des systèmes de paiements : Discours d'ouverture de monsieur le Ministre auprès du Premier Ministre charge de l’Economie et des Finances

- Monsieur le Président de la Banque Africaine d’Import-Export

- Madame la Commissaire de l’Union Africaine pour le Commerce et l’Industrie

- Monsieur le Gouverneur de Banque Centrale des Etats d’Afrique Centrale

- Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Régionales et Internationales

- Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,

- Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux,

- Mesdames et Messieurs les Responsables des Institutions Financières

- Chers amis de la presse ;

- Honorables invités ;

- Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, en l’entame de mes propos, vous présenter les excuses de Son excellence Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Premier Ministre, Ministre de l’Économie, des Finances et du Budget, parrain de cette cérémonie, qui n’a pu être des vôtres pour des contraintes de calendrier. Il a bien voulu me désigner pour le représenter.

C’est donc avec un réel plaisir et une légitime fierté que je prends la parole ce jour, en son nom, à l’occasion de l’ouverture de la première Conférence d’AFREXIMBANK sur le Financement du Commerce Intra-Africain et des Systèmes de paiement.

Je voudrais saisir cette occasion pour remercier les organisateurs pour avoir choisi la Côte d’Ivoire, à travers la place d’Abidjan, pour abriter cette Conférence.

Ce choix témoigne très certainement de la volonté générale de tous nos partenaires et, singulièrement d’AFREXIMBANK, de contribuer à redonner à notre pays son image de marque à un moment décisif de son histoire, dans sa marche irréversible vers l’émergence.

Mesdames et Messieurs

Je voudrais également, au nom du Gouvernement et en mon nom propre, saluer et remercier les représentants des Etats africains qui ont bien voulu effectuer le déplacement en terre ivoirienne. Permettez-moi de vous souhaiter à tous, le traditionnel « AKWABA »

Votre mobilisation exceptionnelle est bien le témoignage de l’importance que revêt la présente conférence, qui s’affiche comme l’un des rendez-vous incontournables pour comprendre les enjeux et les innovations sur le financement et les systèmes de paiement du commerce intra-africain.

Mesdames et Messieurs,

Nous savons combien de fois la Banque Africaine d’Import-Export nous accompagne dans le financement des investissements à travers ses transactions approuvées pour ses clients en Côte d’Ivoire. Je veux citer Air Côte d’Ivoire, Star Auto, port Autonome d’Abidjan, CIDT, Sotra, et SAFCACAO/Choco Ivoire et j’en passe.

Monsieur le Président, je me félicite de ces accompagnements et vous exhorte à poursuivre davantage pour le financement et le développement du commerce intra africain, car nos économies en ont effectivement besoin.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, en matière de financement du commerce, les opportunités existent toujours. Mais sans maîtrise des techniques appropriées, l’on peut être amené à mal estimer les risques et ne pas investir de façon optimale.

C’est pourquoi, la présente Conférence sur les systèmes de paiements et le financement du commerce intra-africain servira de plateforme aux participants du secteur du commerce pour échanger sur ces questions et identifier des solutions aux difficultés de financement qui constituent des freins au commerce intra-Africain.

Comme l’a annoncé DR ORAMAH, dans son allocution, cette conférence s’inscrit véritablement dans le cadre de l’effort concerté d’Afreximbank pour assurer la mise en œuvre immédiate et effective de sa Stratégie de Commerce Intra-Africain, lancée récemment.

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes à l’heure du numérique à travers lequel les technologies de l’information et de la communication jouent un rôle de plus en plus crucial et incontournable dans un monde globalisé. Cette initiative d’AFREXIMBANK de soutenir le développement d’une plateforme de paiement mobile en appui au financement du commerce intra-africain est salutaire. Les Etats africains devront y adhérer pleinement et faciliter son opérationnalisation.

En effet, il convient de noter que le domaine des moyens et systèmes de paiement reste le secteur, entre autres, qui va contribuer à impulser nos économies vers l’émergence, à savoir la monétique et le mobile banking. Ces instruments de paiement en utilisation par les banques et les sociétés de télécommunications, apparaissent désormais comme des acteurs de l’émergence de nouveaux services financiers et bancaires.

Encore une fois merci DR ORAMAH et à travers vous, votre institution pour le soutien au développement de

la technologie mobile dans la conduite des transactions financières du commerce intra-africain. Ainsi, les praticiens du commerce verront cette technologie de paiement mobile comme un  instrument potentiel pour soutenir le commerce transfrontalier et les flux financiers. J’en suis persuadé.

Mesdames et Messieurs,

Je présume qu’au cours de cette conférence, il est attendu une forte participation de la part des sociétés d’intermédiation commerciale, pour lesquelles la mise en place de moyens de paiement et de mécanismes efficaces pour le financement du commerce africain demeure un enjeu majeur.

Je me félicite donc de l’opportunité qu’AFREXIMBANK offre aux différents acteurs et intervenants pour partager les solutions innovantes des systèmes de paiement et du commerce intra-Africain au moment où l’on observe une baisse de l’implication des Banques internationales ou leur retrait total du financement du commerce du continent ; alors que cela reste l’un des défis majeurs du développement en Afrique.

Mesdames et Messieurs,

Au cours de cette conférence, plusieurs thèmes seront débattus, je veux citer entre autres :

- le financement du commerce intra-africain et des systèmes de paiements ;

- les problèmes liés au financement du commerce intra-africain ;

- le cadre réglementaire/ institutionnel ;

- l’environnement de la logistique et du financement du commerce intra-africain ;

- la plateforme pour les règlements des transactions intra régionales

- les meilleures pratiques émergentes dans le cadre du financement du commerce intra régional ; et

- l’émission d’obligations et le financement en monnaie locale pour soutenir la transformation en Afrique.

La présente conférence aura à débattre de ces thèmes en plénières, en sessions parallèles et lors des tables rondes. J’attache du prix aux conclusions qui sortiront de vos débats et discussions.

Chers participants,

Cette conférence est l’occasion de vous familiariser avec les mécanismes complexes que recouvre le financement du commerce intra-africain et des systèmes de paiements. Vous aurez à tirer profit de l’expertise des représentants des instances régionales et internationales engagées dans ce type de financement d’empreinte numérique.

Nous ne le répéterons jamais assez, des ressources humaines de qualité constituent le gage du développement de toute société moderne ou engagée sur la voie de la modernité. Oui ! Des hommes et femmes de qualité, nous en avons besoin pour relever les défis les plus complexes dont ceux de la finance Inclusive et responsable afin de sortir progressivement nos pays de la pauvreté.

Et comme la formation et l’apprentissage continus sont, j’en suis persuadé, la seule voie permettant de disposer de cette ressource indispensable, je vous exhorte à participer pleinement aux échanges qui auront lieu tout au long de cette conférence afin d’en tirer le meilleur profit.

Nous ne devrions pas perdre de vue l’objectif principal qui est de mettre nos économies sur la voie de l’émergence souhaitée, tant pour leur stabilité que pour l’efficience de leur contribution au service du développement. La mutation des technologies de l’information pourrait nous permettre d’y parvenir.

Mesdames et Messieurs,

Convaincu que cette conférence de haut niveau apportera davantage d’éclairages à tous les acteurs impliqués dans le financement du commerce intra-africain, et les édifiera sur la manière d’utiliser les nouveaux systèmes de paiements, pour dénouer leurs transactions financières, je déclare, au nom de SEM le Premier Ministre, ouverte la première Conférence sur le financement du commerce intra-africain et des systèmes de paiement.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Adama KONE