Cérémonie de remise officielle du don de riz japonais RK 2014 : Allocution du Ministre auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances

Excellence Monsieur l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon en Côte d’Ivoire ;

Monsieur le Directeur Général de l’ONDR ;

Monsieur le Directeur du Département Asie et Moyen-Orient ;

Monsieur le Directeur Général de Bolloré Africa Logistics

Monsieur le Directeur Général de SDTM-CI

Monsieur le Directeur Général d’Athena Shipping ;

Distingués invités ;

Chers amis de la Presse ;

Mesdames et Messieurs.

C’est avec un réel plaisir que je prends la parole, à l’occasion de la remise officielle du don relatif à l’Aide Alimentaire (KR 2014), du Gouvernement du Japon à la République de Côte d’Ivoire, portant sur 9 548 tonnes de riz blanchi, d’une valeur de 540 millions de yens, soit environ 2,7 milliards de francs CFA.

Je voudrais, à l’entame de mon allocution, remercier la communauté portuaire avec à sa tête Monsieur le Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan pour sa contribution, à la bonne exécution de cette opération de remise officielle de riz.

J’adresse mes remerciements à tous ceux qui ont bien voulu effectuer le déplacement pour donner à cette importante cérémonie un éclat particulier.

Au nom du Gouvernement et en mon nom propre, je salue et remercie chaleureusement Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon, et lui témoigne toute ma gratitude pour l’excellente qualité des relations qui unissent nos deux pays depuis plusieurs années. A cet égard, la Côte d’Ivoire a bénéficié de plusieurs dons dans le cadre du programme d’assistance alimentaire accordé par le Japon, ainsi

Au titre de l’année fiscale 2008 : 15 630 tonnes d’une valeur d’environ 6 milliards de FCFA ;

Au titre de l’année fiscale 2009 :  9 016 tonnes de riz blanchi, d’une valeur d’environ 2,7 milliards de FCFA ;

Au titre de l’année fiscale 2012 : 9 622 tonnes de riz blanchi, d’une valeur d’environ 3,4 milliards de FCFA.

Au titre de l’année fiscale 2013 : 10 340 tonnes de riz blanchi, pour environ 2,9  milliards de FCFA.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Nous sommes pleinement conscients que le Japon porte beaucoup d’espoir en l’avenir de la Côte d`Ivoire. J’en veux pour preuve, le renforcement et la diversification de la coopération par les dons et les prêts orientés vers les secteurs prioritaires du transport, de l’agriculture, de la santé, de l’éducation et de l’hydraulique.

Je me réjouis de cette coopération et vous rassure de notre détermination à en respecter les clauses pour non seulement le bien être de nos populations mais aussi pour le développement notre pays.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous pouvez le constater, la coopération avec le Japon se porte bien.

Le présent don, de 9 548 tonnes, porte à ce jour la quantité globale de riz blanchi réceptionné à plus de 54 000 tonnes, pour une valeur totale de 3 480 millions de yens japonais, soit environ 17,7 milliards FCFA.

Il convient de rappeler que le déficit en riz en Côte d’Ivoire ressort, à ce jour,  à 952 600 tonnes, à partir des besoins de consommation estimés 1 682 000 tonnes par an.

Ainsi, à travers cette Aide Alimentaire, le Japon permet à la Côte d’Ivoire de lutter contre l’insécurité alimentaire, en même que, l’utilisation des fonds de contrepartie KR vise, à moyen terme, l’autosuffisance en production de riz, denrée de première nécessité en Côte d’Ivoire.

Au terme de cette cérémonie, le riz blanchi, objet de la présente Aide alimentaire, sera cédé aux opérateurs économiques sélectionnés à partir d’un appel à manifestation d’intérêt dans un cadre de compétition ouvert à tous.

Conformément à l’Accord du Don, « le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire est tenu de déposer tous les produits de la vente sur un compte de contrepartie à partir duquel seront financés des projets de développement économique et social, identifiés conjointement par les Gouvernements japonais et ivoirien ».

En application de ces dispositions, je voudrais signaler que le Gouvernement du Japon a autorisé le financement sur fonds de contrepartie des programmes d’urgence « Relance de l’Activité Rizicole », Phases 1 et 2, ainsi que le Programme d’Appui à la Production Rizicole en Côte d’Ivoire (PAPRCI), pilotés par l’Office National de Développement de la Riziculture (ONDR).

Je voudrais, à ce stade de mes propos, rendre un vibrant hommage à la partie japonaise, notamment à Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon et au Représentant Résidant de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), pour son assistance constante et pour ses conseils avisés lors de la mobilisation de l’Aide Alimentaire.

Je tiens à donner l’assurance que des instructions ont été données aux bénéficiaires du don pour que le riz soit vendu à un prix concessionnel sur tout le territoire de la Côte d’Ivoire, notamment aux populations les plus vulnérables.

J’adresse mes vifs remerciements à tous les acteurs qui ont contribué à la facilitation de toutes les démarches  pour la mise en œuvre de ce don.

Je voudrais citer en particulier le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, le Ministère du Commerce, les régies financières de l’Etat (Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, Direction Générale des Douanes, Direction Générale des Impôts), la Direction Générale du Port Autonome d’Abidjan, l’Office Ivoirien des Chargeurs (OIC), le Transporteur SOJITZ Corporation, les sociétés Bolloré Africa Logistics, GMT Shipping et Marino Logistics et l’Agent représentant la Côte d’Ivoire au Japon, le Système Japonais de Coopération Internationale (JICS).

Enfin, j’exprime ma gratitude à vous tous pour votre présence massive.

Vive la coopération Ivoiro-Japonaise dans la réalisation de ce nouvel acte de coopération, axé sur le bien-être de la population ivoirienne et le renforcement des liens d’amitié entre le Japon et la Côte d’Ivoire.

Je vous remercie de votre aimable attention !