Le ministre Koné Adama reçoit des hommes d'affaires indiens

Monsieur le Directeur général de Eximbank of India ;

Honorables membres de la délégation

Mesdames et messieurs

Après le Forum Ivoiro-Indien qui s’est déroulé hier, en marge la visite d’Etat du Président de la République de l’Inde en Côte d’Ivoire, et qui a enregistré un franc succès, je me réjouis de vous recevoir ce matin pour cette rencontre d’échanges.

Je voudrais, mesdames et messieurs, vous souhaiter à nouveau la cordiale bienvenue en cette terre de fraternité et d’hospitalité qu’est la Côte d’Ivoire.

Pour nous, la rencontre de ce matin atteste de l’intérêt particulier que vous accordez à la Côte d’Ivoire et de votre ambition de traduire dans les faits la volonté affichée par nos Chefs d’Etat d’élargir davantage le champ des relations économiques et de la coopération entre nos deux pays. Soyez en remerciés.

Hier le Président de la République a lancé un appel fort à l’endroit des investisseurs Indiens en les invitant à venir investir en Côte d’Ivoire.

Je voudrais m’inscrire dans cette voie, en vous disant, chers amis opérateurs économiques de la République sœur de l’Inde que la Côte d’Ivoire vous tend les bras, elle a pris toutes dispositions pour vous accueillir, faciliter et sécuriser vos investissements.

Grace à une batterie de réformes engagées dans tous les secteurs de l’activité économique depuis l’accession au pouvoir du Président Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire est devenue, en quelques années, l’une des destinations les plus prisées par les investisseurs en Afrique subsaharienne. Notre pays a du potentiel, des ressources minières, agricoles, énergétiques et humaines de qualité. L’environnement des affaires s'est considérablement assaini. Toute chose qui nous vaut d’être classé depuis ces deux dernières années parmi les pays les plus réformateurs au monde dans le classement Doing business.

Au cours de ces quatre dernières années, La Côte d’Ivoire a affiché un taux moyen de croissance de l’ordre de 9 pour cent.

La Côte d’Ivoire c’est aussi un pays ouvert sur un marché sous régional de plus de 300 millions de consommateurs.

Pour les cinq prochaines années, notre pays qui ambitionne de devenir émergent s’est doté d’un Plan National de Développement 2016-2020 dont le financement se chiffre à 30 000 milliards de F.CFA avec un concours du secteur privé évalué à 60 pour cent. Les entreprises indiennes sont donc très attendues.

Quelques projets prioritaires :

➢ Energie : 10 barrages hydroélectriques à construire – 4000 Mgw visés en 2020 contre 2000 MGW actuellement

➢ Transport et aménagement : Aérocité

➢ TIC : construction de 6000 km de fibre optique

➢ Industrie Mines : Zone industrielle à aménager et des investissements dans la transformation

➢ Etc.

Une liste complète des projets prioritaires vous sera transmise.

Mesdames et messieurs, je vous prie d’être notre interlocuteur, que dis-je, nos ambassadeurs auprès des opérateurs économiques de ce grand pays qu’est l’Inde. Dites leur que la Côte d’Ivoire est le nouvel eldorado des investissements en Afrique et que nous les attendons.

Je vous remercie de votre aimable attention.