FLASH INFO

Mercredi 14 Septembre 2016 : cérémonie de signature de l’accord de financement additionnel du projet de renaissance des infrastructures en côte d’ivoire (PRICI-FA) et du projet d’appui à la modernisation du secteur des transports (PAMOSET)

Allocution de Monsieur Adama KONE  Ministre auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie et des Finances

Monsieur le Ministre des Infrastructures Economiques ;

Monsieur le Ministre des Transports ;

Monsieur le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire ;

Madame et Monsieur les Directeurs de Cabinet ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs Centraux de l’Administration publique ;

Chers amis de la Presse,

Distingués Invités, tous en vos rangs, grades et qualités,

C’est à la fois un honneur et un privilège pour moi de prendre la parole cet après-midi, à l’occasion de cette double cérémonie de signature de l’Accord de Financement Additionnel du Projet de Renaissance des Infrastructures en Côte d’Ivoire (PRICI) et de celui du Projet d’Appui à la Modernisation du Secteur des Transports (PAMOSET), entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale.

Je voudrais saisir cette opportunité pour exprimer mes remerciements à mes collègues des Infrastructures économiques et  des Transports, pour la qualité de la collaboration entre nos Départements, dans le cadre de l’examen des questions liées à la  politique des infrastructures, d’une part et des transports, d’autre part en Côte d’Ivoire.

Permettez-moi, également, d’adresser au nom du Gouvernement Ivoirien, mes salutations fraternelles et mes vifs remerciements à l’ensemble des invités.

Je voudrais, tout particulièrement, rendre hommage  à Monsieur Pierre LAPORTE, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire, pour son implication personnelle et l’appui constant de l’Institution qu’il représente en Côte d’Ivoire.

Monsieur le Directeur des Opérations, à travers votre engagement et vos initiatives, vous contribuez, par le biais des Programmes et Projets à impact direct sur les populations, à améliorer l'accès aux infrastructures de base dans les zones rurales et urbaines.

Depuis son démarrage en septembre 2012, le PRICI a été régulièrement évalué comme un projet satisfaisant. Dès le 31 mai 2016, soit huit mois avant la date de clôture du Projet, il avait déjà atteint le taux de décaissement de 100% du Don IDA.

Les résultats sont visibles dans plusieurs secteurs clés, et répondent à différents besoins prioritaires dont l’amélioration des services sanitaires, l’environnement, l’éducation, le développement social et économique, l’amélioration de la mobilité urbaine et rural tout en offrant des avantages substantiels à plus de quatre (04) millions de bénéficiaires directs dont environ 48 % sont des femmes. Ceux-ci se trouvent notamment à Abidjan, Bouaké, Korhogo, Abengourou, San Pedro, Soubré et la région de la Nawa.

Bien que des progrès importants dans l'accès aux services de base aient été réalisés dans le cadre du Projet initial, beaucoup reste à faire, vu l’ampleur des besoins d’investissement à satisfaire dans les secteurs concernés.

Je voudrais me féliciter de la contrepartie de l’Etat de Côte d’Ivoire au financement de ce Projet, traduisant ainsi l’adhésion à la volonté du Président de la République de faire de l’amélioration des conditions de vie des populations, un axe prioritaire de son programme, en vue de l’atteinte de l’émergence en 2020.

Le Financement Additionnel du PRICI, d’un montant de 126  millions de dollars US, est réparti entre la Banque Mondiale (60 millions de dollars US), l’Etat de Côte d’Ivoire (60 millions de dollars US) et les communes (6 millions de dollars US). Le Financement Additionnel permettra d’étendre les investissements visant à renforcer les infrastructures de base dans d’autres zones rurales et urbaines du pays, afin d'accélérer leur revitalisation et réduire les disparités régionales, cela en lien avec le Programme National de Développement (PND) pour la période 2016-2020. Plus spécifiquement, il permettra de :

(i) consolider et intensifier les impacts du Projet dans certaines villes et régions ;

(ii) étendre les investissements vers d'autres villes de l’intérieur en vue d’assurer une meilleure couverture géographique et réduire les disparités spatiales ;

(iii) fournir une assistance technique et un renforcement des capacités en vue d’améliorer la gestion urbaine et municipale pour une meilleure prestation de services au profit des populations.

Messieurs les Ministres, Distingués Invités, Mesdames et Messieurs ;

La double cérémonie de signature d’Accords de Financement de ce jour se situe dans la consolidation des relations entre la Côte d’Ivoire et l’ensemble de ses partenaires bilatéraux et multilatéraux, en vue de mobiliser les appuis nécessaires au repositionnement de la Cote d’Ivoire sur l’échiquier continental, voire mondial.

En effet, en plus de la signature du Financement Additionnel du Projet de Renaissance des Infrastructures en Côte d’Ivoire (PRICI), nous procédons à celle de l’Accord de Financement du Projet d’Appui à la Modernisation du Secteur des Transports (PAMOSET), d’un montant de 45 millions de dollars US  réparti comme suit : Banque Mondiale : 30 millions de dollars US - Etat de côte d’Ivoire : 15 millions de dollars US.

Le PAMOSET permettra d’améliorer l’efficience et la sécurité des services de transport sur la section ivoirienne du corridor de transport routier Abidjan (Côte d’Ivoire) – Ouagadougou (Burkina Faso). Il favorisera ainsi l’intensification des échanges entre ces deux pays et renforcera la durabilité des investissements à travers :

(i) le développement institutionnel et le renforcement des capacités des acteurs publics et des opérateurs privés  dans le secteur des transports ;

(ii) la mise en place d’un système de renouvellement du parc des camions lourds ;

(iii) la modernisation des Douanes avec l’amélioration de l’efficacité des procédures de transit sur la section ivoirienne du corridor  et la facilitation du commerce ;

(iv) l’amélioration de la sécurité des services de transport sur la section ivoirienne du Corridor, ainsi que le développement institutionnel et le renforcement  des capacités de l’Office de Sécurité Routière (OSER).

Monsieur le Directeur des Opérations ;

Je voudrais vous donner l’assurance quant à l’engagement du Gouvernement ivoirien, à garantir une utilisation efficace et transparente de ces différents Financements.

Je voudrais saisir la présente opportunité pour saluer la qualité de l'accompagnement de votre institution à travers les appuis multiformes qu'elle apporte  au gouvernement dans la réalisation de ses objectifs de développement économique et social.

Messieurs les Ministres, Distingués Invités, Mesdames et Messieurs ;

Nous restons convaincus qu’avec les efforts conjugués de tous, j’entends le Gouvernement, les populations et les Partenaires au Développement, nous réussirons notre pari d’inscrire notre pays dans la perspective d’une nouvelle période glorieuse.

Pour clore mon propos, je voudrais, au nom du Président de la République et du Gouvernement, réitérer l’infinie reconnaissance de l’Etat Ivoirien à la Banque Mondiale ainsi qu’à l’ensemble des Partenaires au Développement, pour leur soutien, leur disponibilité et leurs contributions aux changements structurels en cours de notre économie et à l'amélioration des conditions de vie des populations.

Merci de votre aimable attention.

Adama KONE