FLASH INFO

Allocution de monsieur le ministre auprès du premier ministre, charge de l’économie et des finances

Lancement des activités des sociétés WAFA ASSURANCE VIE et WAFA ASSURANCE
Abidjan, Sofitel Hôtel Ivoire, le 22 novembre 2016


Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Royaume du Maroc, Près la République de Côte d’Ivoire ;
Monsieur le Président Directeur Général du Groupe Wafa Assurance ;
Monsieur le Président du Conseil d’Administration de Wafa Assurance vie et non vie de Côte d’Ivoire ;

Monsieur le Président de la Commission Régionale du Contrôle des Assurances (CRCA);
Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de Côte d’Ivoire ;
Monsieur le Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI);
Monsieur le Président de l’Association des Société d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASACI) ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des compagnies d’Assurances ivoiriennes ;
Messieurs les Directeurs Généraux du Groupe Attijariwafa ;
Messieurs les Administrateurs de Wafa Assurance vie et non vie de Côte d’Ivoire ;
Chers amis de la presse ;
Honorables invités ;

Mesdames et Messieurs.

C’est pour moi un immense plaisir de prendre la parole, à l’occasion de la cérémonie de lancement officielle des activités des Sociétés WAFA ASSURANCE VIE ET WAFA ASSURANCE.

Mes premiers mots vont à l’endroit de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Maroc près la République de Côte d’Ivoire, à qui j’adresse mes salutations chaleureuses et mes amitiés pour les efforts soutenus qu’il déploie en vue de consolider la coopération économique et les liens séculaires qui unissent nos deux nations.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Grâce à votre engagement personnel, les investisseurs Marocains, à l’image du Groupe WAFA ASSURANCE, appréhendent de plus en plus les énormes potentialités économiques de la Côte d’Ivoire et les opportunités d’affaires qui s’offrent à eux. Merci de faire confiance à la Côte d’Ivoire.

Je tiens également à exprimer toute ma reconnaissance au Groupe WAFA ASSURANCE, avec à sa tête son Président Directeur général, pour l’honneur qui m’est fait de présider cette cérémonie qui marque l’intérêt du Premier Assureur du Maroc, pour notre marché de l’Assurance.

Dans cet élan, je voudrais saluer et remercier les invités et les acteurs du secteur financier ivoirien pour leur présence et leur solidarité à l’égard de ce Groupe.

Mesdames et Messieurs,

Le secteur des assurances est un pilier important dans une économie qui se veut émergente. Il joue un rôle essentiel dans la collecte de l’épargne, spécifiquement celle de long terme, et le financement efficient des activités économiques. Il constitue donc un levier pour le développement économique et un véritable stimulateur de la croissance.

En plus de ce rôle essentiel, il assure une mission d’ordre social, celle de sécuriser les citoyens et les entreprises contre les risques éventuels.

C’est dans l’optique de permettre à ce secteur de jouer pleinement son rôle, que le Gouvernement a élaboré, en liaison avec nos partenaires techniques et financiers, un plan stratégique de développement du secteur financier.

Aujourd’hui, la mise en œuvre dudit plan est amorcée avec un pan important consacré aux compagnies d’assurances, dans une approche inclusive, intégrant les acteurs du secteur, en vue de garantir leur viabilité à moyen et long terme.

Ainsi, les actions stratégiques identifiées devraient permettre l’épanouissement et la vitalité du secteur des Assurances.

Il s’agit notamment, à travers ce plan, de créer des institutions financières fortes, dotées d’un capital adéquat, capables d’opérer en synergie, et disposant de réseaux étendus pour une mobilisation accrue de l’épargne et un financement adéquat des activités économiques, à travers le recours à des instruments innovants et adaptés.

Mesdames et Messieurs,

Le marché ivoirien des assurances présente une situation contrastée. A ce jour, l’on dénombre trente et une (31) sociétés d’assurance dont onze (11) sociétés d’assurance-vie et vingt (20) sociétés d’assurance non-vie. Le chiffre d’affaires réalisé par le secteur a atteint 282 milliards FCFA en 2015 contre 251 milliards FCFA en 2014, soit une progression de 12,4%.

Avec une proportion de 27,47% du chiffre d’affaires généré par l’ensemble des compagnies d’assurances de l’espace CIMA en 2015, la Côte d’Ivoire occupe une place de leader en termes de niveau d’activité.

Le montant global des actifs à fin 2015 est estimé à 633,9 milliards FCFA, soit 3,4% du PIB.

Toutefois, l’offre d’assurance ne touche que 3 à 4% de la population ivoirienne, ce qui sous-entend que plus de 90% des habitants de notre pays ne sont pas couverts.

Le taux de pénétration estimé à 1,7%, demeure faible comparé à la moyenne en Afrique qui se situe à 4%.

Au regard de ce tableau, il apparaît de toute évidence qu’il existe de la marge à combler dans ce secteur.

Je voudrais donc féliciter le Groupe WAFA ASSURANCE pour avoir su saisir cette opportunité en décidant d’installer ses compagnies ici.

Je demeure persuadé que le lancement ce soir, des activités des Sociétés WAFA ASSURANCE VIE et WAFA ASSURANCE, constituera une aubaine pour la mise à disposition des ressources longues en vue du financement de l’économie en général et des PME en particulier.

J’invite, en outre, tous les opérateurs économiques à exploiter toutes les potentialités de ce secteur d’activité.

Je voudrais profiter de l’occasion qui m’est offerte pour remercier les acteurs du secteur des assurances et de la réassurance pour l’aide qu’il apporte à nos Etats et plus particulièrement à la Côte d’Ivoire, notamment à l’occasion des émissions d’emprunts publics ou privés.

En effet, la contribution des compagnies d’assurance aux deux derniers emprunts obligataires TPCI 6% (2013-2016) et TPCI 6,3% (2013-2018), lancés par le Trésor Public, a été de 19 Milliards de FCFA sur un montant total de 217 Milliards mobilisés, soit un taux de participation de 8,75%.
Le Gouvernement ivoirien continuera de jouer pleinement son rôle de régulation pour la transparence du marché, afin de garantir l’égalité des chances à chaque acteur du marché.
En retour les assureurs sont invités à mettre plus de célérité dans le traitement et le règlement des sinistres de manière à parvenir à une indemnisation rapide des assurés et bénéficiaires de contrat.

C’est à ce prix que la confiance dans l’assurance produira un taux de pénétration plus élevé.

Je nourrie l’espoir que les sociétés WAFA ASSURANCE VIE et WAFA ASSURANCE sauront apporter des expertises nouvelles et scruter les pans encore vierges de notre marché en vue de permettre un nivellement par le haut du métier de l’assurance en Côte d’Ivoire. Je ne saurais terminer mon propos sans exprimer la gratitude du Chef de l’Etat, Son Excellence Alassane OUATTARA, et du Premier Ministre, Chef du Gouvernement à Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Maroc près la République de Côte d’Ivoire et, à travers lui, à Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI du Maroc pour la qualité des relations d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Royaume chérifien.

C’est sur ces mots que je voudrais clore mon propos, en adressant mes vœux de plein succès à ces deux sociétés d’assurance.

Merci de votre aimable attention.