Qualité des Services financiers de Côte d’Ivoire : Le ministre Adama KONE a procédé au lancement des travaux de l’Observatoire

<p>Le Ministre de l’Economie et des Finances M. Adama KONE a procédé ce vendredi 26 mai au lancement   des activités du Conseil d’orientation de l’Observatoire de la Qualité des Services Financier de Côte d’Ivoire (OQSF-CI), qui a tenu sa toute première session  au 20è étage de l’immeuble SCIAM.</p>


<p>En présence du Directeur Général du Trésor public M. Jacques Assahoré (qui préside l’Observatoire) , des représentants des banques, du Patronat et des associations de consommateurs mais aussi des partenaires techniques et financiers,  le Ministre Adama KONE a tenu au cours de son intervention à adresser, au nom du gouvernement,  des remerciements  appuyés à la délégation de la Banque mondiale pour l’inestimable soutien que  cette institution financière apporte  à l’émergence d’un secteur financier ivoirien robuste, dynamique  et indispensable à  la promotion du développement  économique de la Côte d’Ivoire. « Votre appui a permis  en effet, de mettre en place une stratégie de reforme du secteur financier qui s’exécute de manière satisfaisante, à travers le Programme de développement du secteur financier(PDESFI). En terme de résultat, je pourrais mentionner les actions en faveur du développement du Crédit-bail en Côte d’Ivoire, dont le cadre légal et la promotion continuent de faire l’objet d’appuis remarquables de la Banque mondiale.<br /> <br /> Je ne saurais passer sous silence la mise en place  des Bureaux d’information sur le crédit » s’est réjouit le ministre de l’économie avant de saluer l’engagement de cette institution dans le cadre des mesures prises pour rendre opérationnel l’observatoire dans les meilleurs délais. Ainsi pour le ministre Adama KONE, cet observatoire de la qualité des services financiers devra inciter la confiance des usagers et autres consommateurs des services financiers de notre système financier en mettant un point d’honneur sur la transparence et en assurant les principes d’équité grâce à la médiation financière. « Chacun des organes de gouvernance de l’Observatoire, à savoir le Secrétariat Exécutif, le Conseil d’Orientation et la Médiation financière devra donc entièrement jouer son rôle pour un plein succès des actions de cette structure » a recommandé  le ministre.<br /> <br /> Pour conclure, Adama KONE a insisté en rappelant « le Gouvernement tient à ce projet, il importe donc que cet outil soit opérationnel dans les meilleurs délais afin d’améliorer la qualité des services financiers, rassurer nos populations et les encourager à recourir  davantage au système financier »<br /> <br /> Source Sercom</p>