FLASH INFO

Cérémonie de signature de l’accord de financement du projet de renforcement des infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS)

Allocution de Monsieur
Adama KONE
Ministre de l’Economie et des Finances
------------------

Mardi 27 Juin 2017
Immeuble SCIAM, 20ème étage

  • Monsieur le Ministre des Infrastructures Economiques ;
  • Monsieur le Ministre du Commerce de l’Artisanat et de la Promotion des PME ;
  • Messieurs les Directeurs de Cabinet ;
  • Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs Centraux de l’Administration publique ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Agences d’Exécution ;
  • Honorables Invités ;
  • Chers amis de la Presse ;
  • Mesdames et Messieurs

C’est pour moi un plaisir renouvelé de prendre, une fois encore la parole, en présence des représentants d’un de nos plus grands partenaires financiers, à savoir la Banque Mondiale, à l’occasion

de la cérémonie de signature de l’Accord de Financement du Projet de Renforcement des Infrastructures pour le Développement Urbain et la Compétitivité des Agglomérations Secondaires (PIDUCAS), entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale.
Je voudrais en effet rappeler, à toutes fins utiles, que le lundi 20 février dernier, nous procédions, dans cette même salle, à la signature de l’Accord de Financement du Projet de Renforcement de l’Alimentation en Eau potable en Milieu Urbain, en abrégé PREMU, entre notre pays et cette Institution.
A cet égard, je tiens à remercier, à nouveau, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et du Gouvernement, Monsieur le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, pour son soutien et celui de l’Institution qu’il dirige aux actions de développement initiées par le Gouvernement ivoirien.

Monsieur le Directeur des Opérations ;

A travers votre engagement et vos initiatives, la Banque Mondiale contribue, par le biais des Programmes et Projets à impact direct sur les populations, à améliorer l'accès aux infrastructures de base.
La cérémonie de signature de l’Accord de Financement de ce jour confirme, une fois de plus, l’excellente qualité des relations de coopération entre notre pays et le Groupe de la Banque Mondiale.

Chers invités ;
Mesdames et Messieurs ;

Je voudrais saisir cette opportunité pour exprimer mes remerciements à mes Collègues en charge des Infrastructures Economiques et en charge du Commerce de l’Artisanat et de la Promotion des PME pour la qualité de la collaboration entre nos Départements respectifs dans le cadre de l’examen des questions liées au développement urbain et à la compétitivité de nos agglomérations secondaires.

A l’ensemble des invités, j’aimerais également vous adresser mes salutations fraternelles, ainsi que mes vifs remerciements pour votre présence qui renforce l’intérêt de cette cérémonie de signature d’Accord.
Pour en venir à l’objet qui nous rassemble, je voudrais rappeler que le développement, la remise à niveau et le renforcement des infrastructures sur toute l’étendue du territoire nationale, demeurent l’une des priorités du Gouvernement ivoirien.
Ce projet novateur qui s’inscrit dans le cadre du Programme National de Développement du Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour la période 2016-2020 adresse les questions de développement inclusif de deux (02) grandes villes que sont Bouaké et San-Pedro et devrait s’étendre pour les phases à venir à d’autres villes de l’intérieur.
Il s’articule autour de trois (03) grandes composantes que sont : (i) l’amélioration de la performance des Infrastructures économiques ; (ii) l’appui au développement du secteur privé ; et (iii) l’amélioration des institutions, de la réglementation et de l’aménagement urbain.

Aussi, le Projet de Renforcement des Infrastructures pour le Développement Urbain et la Compétitivité des Agglomérations Secondaires, dont nous venons de signer l’Accord de financement, vient-il à point nommé. Le Projet sera financé par un Crédit aux conditions IDA à hauteur de cent vingt (120) millions de Dollars US, soit environ soixante-treize (73) milliards de francs CFA remboursable suivant une maturité de vingt-quatre (24) ans y compris un différé de cinq (05) ans. L’Etat ivoirien contribuera à hauteur de huit (08) millions de Dollars US, soit environ cinq (05) milliards de francs CFA.

Il permettra d'améliorer l'infrastructure économique clé dans les villes de Bouaké et San Pedro afin d’accroître la compétitivité de ces deux villes, faciliter le développement des micros, petites et moyennes entreprises à Bouaké et San Pedro, en mettant un accent particulier sur les chaînes de valeur de l'industrie agroalimentaire et de la logistique à travers : 1) l'appui programmatique au développement inclusif du secteur privé pour surmonter les obstacles à la formalisation et au développement et,
2) l’appui institutionnel pour renforcer les capacités des prestataires de services locaux en vue d’une appropriation au niveau local et la durabilité des activités financées.

Monsieur le Directeur des Opérations ;

Je voudrais vous donner l’assurance quant à l’engagement du Gouvernement ivoirien à garantir une utilisation efficace, efficiente et transparente des ressources affectées à ce Projet.

Mesdames et Messieurs ;

Nous restons convaincus qu’avec les efforts conjugués de tous, Gouvernement, populations et partenaires au développement, nous réussirons notre pari d’inscrire notre pays dans la perspective d’une nouvelle ère glorieuse.

C’est sur ces mots que je voudrais clore mon propos, en réitérant mes remerciements aux différentes parties associées à cet Accord, pour leur contribution significative à l’atteinte des objectifs du Gouvernement en matière de renforcement de nos infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des villes secondaires.

Vive le partenariat entre la Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale, pour le bien-être de nos concitoyens.

Merci de votre aimable attention.

Adama KONE