Economie et Finances, cérémonie de présentation de vœux du nouvel an : Le Ministre Adama Koné fixe quatre axes prioritaires pour 2018

La traditionnelle cérémonie d’échanges de vœux du nouvel an entre le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et ses collaborateurs s’est déroulée dans une ambiance festive

La traditionnelle cérémonie d’échanges de vœux du nouvel an entre le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et ses collaborateurs s’est déroulée dans une ambiance festive le jeudi 11 janvier dans la salle des fêtes du 20è étage de l’immeuble Sciam archi comble. C’est que dans un grand élan de mobilisation, dirigeants et agents des Directions générales, des structures sous tutelles, des structures rattachées, bref tout le personnel du ministère n’a pas voulu, pour l’occasion, se plier aux restrictions protocolaires. Tous ont tenu à prendre part à cette cérémonie pour manifester leur indéfectible soutien et leur engagement à continuer à œuvrer autour du Ministre Adama KONE dont la qualité du leadership fait déjà du ministère des Finances une administration de référence.

Au cours de son intervention, le ministre Adama Koné a dressé le bilan des réalisations de son département « le bilan de la gestion 2017 de notre département ministériel a été globalement satisfaisant. Cela s’est traduit par un taux de réalisation de 94% du Plan d’actions prioritaires en son volet Economie et Finances. Ces résultats importants ont contribué à la consolidation de la stabilité macroéconomique. Ainsi, après un taux de croissance moyen de 9% du PIB sur la période 2012-2016, l’évolution du PIB dévrait se situer à 8,1% en 2017 en dépit des forte tentions sociales ainsi que la baisse du prix du cacao. Cette bonne tendance devrait se poursuivre avec un taux projeté à 8,3% en 2018 » s’est félicité le ministre Adama KONE.
Le Ministre des Finances a également souligné qu’à la fin décembre 2017, la « dette fournisseurs » a été réglée pour plus de 911 milliards de FCFA au profit de près de 8 914 fournisseurs et prestataires sur l’ensemble du territoire national. De même, dans le cadre du Compact bilatéral avec l’Allemagne, la Côte d’Ivoire a bénéficié d’une enveloppe de 100 millions d’euros au titre de l’année 2017, pour financer les projets dans les énergies renouvelables.

Autre point de satisfaction, la bonne exécution du programme économique et financier confirmée par les deux missions d’évaluation du Fonds monétaire international. Ce qui a permis, à en croire le ministre, de rassurer l’ensemble des partenaires au développement sur la volonté de la Côte d’ivoire à offrir un cadre macroéconomique solide et à mettre en œuvres les reformes nécessaires en vue de redynamiser l’économie nationale. Le fait que toutes ces performances aient été réalisées dans un environnement socio-économique difficile atteste de la résilience de l’économie ivoirienne.

Pour 2018, quatre axes prioritaires ont été fixés par le ministre, il s’agit de « la conduite du programme économique et financier ;la mobilisation des ressources sur le marché financier ;la mise en œuvre de la réforme du secteur financier ; l’accompagnement du secteur privé ».

Le Ministre Adama Koné a ainsi souligner qu’au titre de la mise en œuvre du programme économique et financier, deux revues seront programmées par le FMI au titre de l’année 2018. « Il s’agira pour l’ensemble des services de mettre en œuvre toutes les réformes et activités en vue de satisfaire les engagements pris dans le cadre de ce programme. Dans cette optique, les réformes économiques et financières devront se poursuivre efficacement pour garantir les grands équilibres macroéconomiques de notre pays », a-t-il fait savoir.

Au nom du personnel du Cabinet et de tous les agents du ministère, c’est à monsieur Adama Coulibaly, le Directeur de Cabinet, qu’est revenu le soin de présenter les vœux au Ministre de l’Economie et des Finances. Il a aussi a relevé que sous la conduite du Ministre Adama Koné, le Département Ministériel a pu répondre en 2017 aux attentes du Gouvernement, en matière de gestion de la politique économique, financière et monétaire dans un contexte particulièrement difficile. Il a, enfin, exprimé la joie et la fierté du personnel à travailler aux côtés du Ministre, afin d’atteindre des résultats qui permettent au Département de jouer sa partition dans le processus de développement économique de la Côte d’Ivoire.

SOURCE : SERCOM MEF