Lauréate du Prix Panafricain du Service Public (PPSP) : Le Ministre Adama Koné exhorte la DGTCP à poursuivre ses efforts en faveur de la promotion de la bonne gouvernance et de l’efficacité

Administration de référence plusieurs fois lauréate du prix d’excellence de la meilleure administration publique nationale, le Trésor public de Cote d’ivoire vient d’être consacré au plan international. En effet cette administration sous tutelle du ministère de l’Economie et des finances s’est vue décerner le prix d’encouragement dans la catégorie « innovation et amélioration de la qualité de service » à l’occasion de la 3è édition du Prix panafricain du service public qui s’est tenu au Maroc le20 juin 2018.

Instituée par le Centre Africain de Formation et de Recherche Administrative pour le Développement (CAFRAD) ce prix a pour objectif entre autres de susciter et encourager les meilleures pratiques en matière administrative.

Dans son allocution, le Ministre de l’Economie et des Finances souhaité « vivement » que ce prix contribue « effectivement » à renforcer la qualité des prestations rendues aux usagers des services publics. Non sans renouveler ses félicitations au Trésor Public et à son Directeur général Assahoré Konan Jacques pour la qualité des réformes et pour la poursuite de la promotion d’une véritable culture de l’excellence au sein des services de la DGTCP.

« Je saisis cette opportunité pour vous exhorter à poursuivre les efforts en faveur de la promotion des principes de bonne gouvernance et d’efficacité, en vue de permettre au Trésor Public de demeurer une administration citoyenne au service du développement. J’engage, pour ce faire, tous les services et structures de notre Institution à jouer pleinement leur partition en contribuant, chacun à son niveau, à relever les différents défis indispensables à l’émergence de notre pays », a déclaré le Ministre Adama Koné.

Pour Mme Raymonde Goudou Coffie, la Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, la cérémonie du jour cadre bien avec la thématique éponyme de son département ministériel. Une thématique qui, selon elle, recommande d’accélérer le processus de mise en place d’une Administration publique moderne, capable de soutenir durablement le développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

Le Ministre de la Fonction Publique, le Général Issa Coulibaly, a, pour sa part, noté qu’en remportant ce « prix d’encouragement » devant neuf (09) autres pays africains, la DGTCP démontre que l’excellence n’est pas « un vain mot » dans la Fonction Publique ivoirienne, mais « une réalité bien vivante de la qualité du travail », au service du Gouvernement, de l’Etat de Côte d’Ivoire et des citoyens ivoiriens. Représentant la Côte d’Ivoire au Conseil d’Administration du CAFRAD, le Ministre Issa Coulibaly a, ensuite, indiqué avoir reçu « avec confiance » la candidature de la DGTCP, à travers son outil de gestion « Management Orienté Performance » (MOP) pour cette compétition « très sélective dont les critères d’évaluation étaient aussi nombreux que rigoureux ».

Les détails de cet outil de gestion ont été donnés par le Directeur Général de la DGTCP, M. Assahouré Konan Jacques. « Pour en dire un mot, le Management Orienté Performance, tel que proposé par le Trésor Public, repose sur : un Plan Stratégique de Développement 2016-2020 (bâti autour de l’accélération de la modernisation des outils et des méthodes de gestion, l’accroissement et la pérennisation des capacités de financement de l’Etat, l’amélioration de la transparence et de la gouvernance, le renforcement des capacités opérationnelles et le bien-être social du personnel), un Système de management intégré Qualité-Engagements de service-Contrôle interne et maîtrise des risques, un dispositif d’évaluation des performances avec fixation des objectifs individuels, un suivi-évaluation du plan d’actions des processus et des activités gérées en projets. La mise en place de ce dispositif, qui a su retenir l’attention du jury, nous a permis de réaliser d’importantes avancées au niveau de l’orientation de notre stratégie institutionnelle et de la gestion de nos ressources humaines », a-t-il expliqué.

SOURCE : SERCOM MEF