3ème réunion de l’Equipe Pays du compact avec l’Afrique du G20 : L’Allemagne décaisse 65 milliards FCFA pour la Côte d’Ivoire

65 milliards FCFA est le crédit octroyé par le Gouvernement Allemand à la Côte d’Ivoire dans le cadre de l’initiative de l’Equipe Pays du compact avec l’Afrique du G20. L’annonce a été faite par le Ministre Adama Koné, à l’occasion de l’ouverture de la 3ème réunion de ladite initiative, ce lundi 24 septembre, à la salle de conférence de l’immeuble Sciam au Plateau, en présence de l’ambassadeur de l’Allemagne, d’autres chancelleries membres du G20, la Banque Mondiale et le FMI.

« Le Gouvernement allemand a octroyé à la Côte d’Ivoire une ligne de crédit de 100 millions d’euros, soit environ 65 milliards de FCFA, destinée à financer des projets dans les énergies renouvelables. (…) pour encourager les investisseurs allemands à venir en Côte d’Ivoire, l’Allemagne a décidé d’alléger les conditions d’exportation pour notre pays en baissant la franchise de garanties de crédit à l’exportation, appelée « Hermes » de 10% à 5% », a confié le Ministre Adama Koné, présidant la cérémonie.

Ainsi a-t-il salué l’ambition affichée par les autorités allemandes à faire du Compact G20 un exemple de coopération réussie entre l’Afrique et le G20. Avant de se réjouir de l’installation de plusieurs entreprises allemandes, notamment le groupe Siemens, Bayer ainsi que Mercedes à Abidjan.

Poursuivant, le Ministre a fait savoir que la rencontre du jour s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des réformes nécessaires visant à améliorer l’attractivité des économies africaines avec le G20. « Il s’agira donc pour nous de faire le point de la mise en œuvre des actions relevant des différentes parties prenantes de l’initiative compact G20. (…) Les conclusions de notre rencontre sont particulièrement attendues car elles serviront de base de préparation du dossier Compact G20 de la Côte d’Ivoire qui sera présenté, en marge des assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale prévues du 12 au 14 octobre 2018, à Bali », a-t-il déclaré.

Selon lui, un point d’honneur devra être mis sur les stratégies et modalités concrètes à prendre en vue de capitaliser sur les acquis déjà obtenus en matière de conduite des réformes de l’initiative Compact G20 et définir des modalités de mobilisation du secteur privé national et ceux des pays du G20 autour des projets d’investissements du Gouvernement ivoirien.

Le Programme Compact des pays du G20 vise à renforcer le cadre macroéconomique, à améliorer le climat des affaires et à développer un cadre propice de développement de dix (10) Etats africains bénéficiaires, afin d’améliorer les conditions-cadres des investissements privés et de ce fait, les perspectives d’emploi.

SERCOM MEF