Troisième session du Conseil National de Crédit (BCEAO)–Affaire SAFCACAO, le Ministre Adama Koné rassure

Se prononçant sur le dossier SAFCACAO, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a rassuré que les créances provisoirement compromises ne représentent que moins de 2% des concours bancaires. L’information a été donnée, à l’ouverture de la troisième session du Conseil National du Crédit au titre de l’année 2018, qui s’est tenue, le jeudi 27 septembre, à la BCEAO d’Abidjan-Plateau.

« Je m’en voudrais de ne pas évoquer le dossier de SAFCACAO qui défraie la chronique. Sur ce dossier, je voudrais rassurer notre Conseil que les créances provisoirement compromises ne représentent que moins de 2% des concours bancaires. En conséquence, cette situation ne saurait constituer un risque systémique pour ce secteur », a insisté le Ministre Adama Koné.

Poursuivant son intervention, il a fait savoir que la Côte d’Ivoire maintient depuis 2012, une trajectoire de croissance économique forte et soutenue. « Les évolutions récentes de la conjoncture économique indiquent que la croissance restera robuste, autour de 8% en 2018 et 2019. Le déficit budgétaire devrait être en ligne (3,75%) en 2018, conforme aux engagements pris dans le cadre du Programme Economique et Financier, conclu avec le Fonds Monétaire International », a-t-il indiqué, avant de préciser que le pays devrait converger vers la norme de 3% de déficit budgétaire en fin d'année 2019.

A l’en croire, les mesures prises par le Comité de Politique Monétaire, lors de sa 3ème réunion statutaire de l’année 2018, et dont les conclusions seront partagées avec le Conseil, devraient améliorer davantage le niveau du crédit à l’économie et permettre une dynamique accrue de l’activité économique dans l’Union.

Le Ministre de l’Economie et des Finances s’est également satisfait de l’évolution positive du niveau des réserves de change. « A cet effet, j’encourage le Comité de rapatriement des recettes d’exportation à poursuivre, en les renforçant, les actions engagées », a-t-il recommandé.

Les échanges de ces assises porteront sur les thématiques touchant entre autres aux services financiers via le mobile et au financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Organe de la BCEAO, le Conseil National du Crédit étudie les conditions de fonctionnement du système bancaire et financier ainsi que les conditions de financement de l’activité économique. Il peut être donc consulté sur toutes les questions monétaires ou de crédits.

SERCOM MEF