Promotion de la bonne gouvernance - Le Ministère de l’Economie et des Finances se dote d’une Charte d’éthique et d’un Code de déontologie

Dans le souci de bâtir «  une administration moderne de gestion des politiques économiques et financières grâce à une équipe forte et efficace » conformément à la vision du ministre Adama KONE

Dans le souci de bâtir «  une administration moderne de gestion des politiques économiques et financières grâce à une équipe forte et efficace » conformément à la vision du ministre Adama KONE, le ministère de l’économie et des Finances a décidé, dans le cadre de son plan stratégique, de se doter d’une Charte d’éthique et d’un Code de déontologie. Un atelier en vue de valider ces instruments de première importance s’est tenu le mardi 26 décembre à l’hôtel Tiama au Plateau, en présence de M. Charles Douais, chef de Cabinet, représentant le Ministre de l’Economie et des Finances.

Au cours de son intervention, M. Charles Douais a notamment indiqué que la rencontre du jour s’inscrit dans la continuité des dispositions de l’ordonnance n°2013-660 du 20 septembre 2013 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées et du décret n°2016-600 du 03 août 2016 portant organisation du MPMEF, qui confient au Directeur des Ressources Humaines la mission de promouvoir les valeurs éthiques et déontologiques. Il a, également, rappelé que le séminaire sur les orientations stratégiques du Ministère de l’Economie et des Finances qui s’est tenu le 12 août 2016 à Grand- Bassam a fortement recommandé l’élaboration des instruments de ladite rencontre au plus tard le 31 décembre 2017. « Plus qu’une simple formalité, la présente rencontre est un exercice que nous impose l’autorité que nous entendons conférer aux outils de bonne gouvernance au sein de notre Département, eu égard au rôle avant-gardiste que doit jouer le MEF en matière de moralisation de la vie publique », a expliqué le chef de Cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances.

A travers cet atelier, a poursuivi M. Charles Douais, les participants s’inscrivent dans un mouvement d’ensemble dont le Ministre Adama Koné doit être le « porte-flambeau ». Pour lui, « l’objectif stratégique 5 » du « plan d’Actions 2017-2020 (du Ministère de l’Economie et des Finances), intitulé “Améliorer la gouvernance et promouvoir les valeurs éthiques’’ le rappelle à juste titre ».

Pour sa part, Lacina Bamba, Directeur des Ressources Humaines au Ministère de l’Economie et des Finances, a précisé qu’il s’ agit de procéder à « une lecture sans complaisance des documents par les participants à cet atelier qui représentent toutes les parties prenantes » du Ministère « en vue d’en produire des versions finales irréprochables, et ce, de façon consensuelle ». Il a ajouté que sous la houlette de Monsieur le Ministre Adama Koné, le Ministère de l’Economie et des Finances, en plus d’abriter l’Administration la plus moderne à travers la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, se veut l’Administration la plus performante où la probité et l’Ethique sont inscrites en lettres d’or.

Outre la validation de la Charte d’éthique et du Code de déontologie, la Direction des Ressources Humaines a travaillé sur le projet d’arrêté instituant un prix d’excellence au sein du ministère, le projet d’arrêté portant création du comité d’éthique du Ministère, le projet de dispositif de sanctions et de récompenses des agents du Ministère, le projet de programme de sensibilisation des différentes structures du Ministère et des graphismes y relatifs.

SOURCE : SERCOM MEF