Lutte contre la pauvreté : Le Gouvernement rétrocède environ 1, 5 milliard FCFA à UNACOOPEC-CI

Le Gouvernement ivoirien a rétrocédé un fonds d’environ 1,5 milliards fcfa à l’Union Nationale des Coopératives d’Epargne et de Crédit de Côte d’Ivoire (UNACOOPEC-CI) pour le financement des projets des populations issues des régions du Cavally, du Guémon et du Tonkpi.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a procédé à la signature de l’Accord de rétrocession de la ligne de financement de la composante « Accès à la microfinance », du projet de Reconstruction Post-conflit et de Développement Communautaire (PRPC-DC) entre l’Etat et l’UNACOOPEC-CI au profit de ces régions de l’Ouest, ce jeudi 7 juin, à la salle de conférence de l’immeuble Sciam.

« (…) D’un montant de trois millions de dollars US, soit environ 1,5 milliard de FCFA , ce financement est issu de l’Accord de prêt combiné consenti par la Banque Islamique de Développement (BID) à la République de Côte d’Ivoire à travers le Programme National de Développement Communautaire (PNDC), d’un montant totale de quatorze millions (14.000.000) de dollars US, dont dix millions (10.000.000) de dollars US sur ressources propres de la BID et quatre millions (4.000.000) de dollars US sur le Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID) », a expliqué le Ministre Adama Koné.

La ligne de financement qui fait l’objet de rétrocession de ce jour, a-t- il poursuivi, servira à financer des Activités Génératrices de Revenus (AGR) au profit des populations des régions du Cavally, du Guémon et du Tonpki. « La possibilité de mener des Activités Génératrices de Revenus contribue pour les femmes, les jeunes et les groupements à vocation coopérative à améliorer leurs conditions de vie et à réduire sensiblement la pauvreté, ce fléau auquel doit faire face le Gouvernement. Pour ce faire, le Président de la République s’est engagé à faire de la lutte contre la pauvreté tant dans les zones urbaines que rurales et périurbaines l’une des priorités de son action gouvernementale », a indiqué le Ministre de l’Economie et des Finances. Par ailleurs, il a ajouté que l’UNACOOPEC-CI, de par son rôle de mobilisation de l’épargne et de redistribution du crédit aux populations occupe une place incontournable dans le cadre de la lutte contre la pauvreté dans notre pays.

Madame la Ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a fait savoir que l’acte de signature marque le véritable départ dans la mise en œuvre de la composante « Accès à la microfinance » du projet de Reconstruction Post-conflit et de Développement Communautaire (PRPC-DC), cofinancé par l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Islamique de Développement (BID).

Dr Moussa Diabaté, Directeur coordonnateur du Programme National de Développement (PNDC), structure initiatrice de la cérémonie, a pour sa part, souligné que les fonds rétrocédés seront exclusivement destinés à financer des activités génératrices de revenus initiées par les groupements et promoteurs individuels issus de la base de données du PNDC selon le mode de financement islamique. Non sans préciser que le projet sera dupliqué dans d’autres régions du territoire ivoirien.

Créé le 11 avril 2012, le PNDC est un portefeuille de projets qui vise l’amélioration des conditions de vie des populations, particulièrement les groupes vulnérables par la réduction de la pauvreté en milieu rural et périurbain.

SOURCE : SERCOM MEF