Compétitivité des entreprises : Le Ministre Adama Koné  dévoile la feuille de route de l’ONCE

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a procédé le jeudi 27 septembre 2018 à la Maison de l’Entreprise au Plateau, à l’ouverture d’un séminaire sur l’opérationnalisation de l’Observatoire National sur la Compétitivité des Entreprises (ONCE), un nouvel organisme public chargé de mener des études et de proposer des solutions appropriées en vue de promouvoir la compétitivité des entreprises ivoiriennes.

Dans son discours d’ouverture des travaux, il a rappelé que l’ONCE, créé par Décret le 04 octobre 2017, est un instrument d’analyse et d’aide à la décision, sur la problématique relative à la compétitivité des entreprises en Côte d’Ivoire. Le Ministre Adama Koné a indiqué que la concrétisation des objectifs de développement ainsi que les mesures prises pour leur mise en œuvre nécessitent l’implication à la fois de l’administration publique et du secteur privé.

« Dans ce cadre, il est assigné à l’Observatoire les missions de veille stratégique, de suivi et d’évaluation des filières porteuses de croissance, ainsi que des pôles régionaux de développement aux moyens d’études, analyses et réflexions en vue de proposer au Gouvernement des mesures et réformes pour améliorer la compétitivité des entreprises », a-t-il fait savoir.

Pour le Ministre de l’Economie et des Finances, la mise en place de l’ONCE s’inscrit dans la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020, avec une base industrielle solide et un pays industrialisé aux alentours de l’an 2040, comme traduit dans les Plans Nationaux de Développement (PND) élaborés.

« La création de l'Observatoire, découle également de l’engagement de notre pays à participer au processus de l’Open GovernmentPartnership (OGP) et de l’orientation stratégique du Gouvernement de faire du secteur privé le pilier de la croissance de notre économie. (…) Cet intérêt pour le développement du secteur privé et la compétitivité des entreprises est indispensable, dans un monde de plus en plus ouvert, avec l’intégration des marchés par les accords de partenariat économique », a ajouté le Ministre Adama Koné.

Il a, également, noté que les pouvoirs publics ont la responsabilité de créer les conditions appropriées, pour le plein épanouissement des entreprises et aussi promouvoir l’émergence de champions nationaux, en vue de relever les défis de compétitivité, gages de survie individuelle et collective. Cela, a-t-il précisé, implique des efforts et des sacrifices que le Gouvernement s’évertue à mettre en œuvre, à travers ses plans et initiatives de développement.

« Dans ce registre, le Gouvernement s’est déjà engagé à améliorer l’environnement des affaires par des réformes audacieuses notamment :  la facilitation de la création d’entreprises en 24 heures ; l’obtention du permis de construire en 26 jours ; le guichet unique du commerce extérieur ; le paiement des impôts et taxes en ligne ; la création du tribunal du commerce d’Abidjan et de la Cours d’appel ; la révision du code des investissements de 2012 ; la mise en place de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance ; et bien d’autres mesures similaires », a rappelé le Ministre de l’Economie et des Finances.

Pour sa part, le Secrétaire exécutif de l’ONCE, Youssouf Samassi, a déclaré que l’organisation du présent séminaire donne l’opportunité de mobiliser l’ensemble des parties prenantes, tant publiques que privées, concernées par les questions de compétitivité dans le cadre de la réflexion stratégique sur les orientations, les outils et les actions prioritaires de son institution.

« Certes, le fruit de nos réflexions ne peut embrasser tout le champ de la compétitivité, tant le sujet est vaste et multiforme », a-t-il dit. Tout en faisant remarquer que ces réflexions seront focalisées sur certains aspects de la compétitivité de l’environnement économique de la Côte d’Ivoire à la lumière des études antérieures et de quelques sujets d’actualité pour faire des propositions.

La cérémonie a, par ailleurs, été marquée par la présentation du Professeur Alban Ahouré sur les « enjeux de la compétitivité pour l’économie ivoirienne » et celle de M. Jean-Luc Agkpo, président de la commission “Compétitivité’’ de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), sur « la compétitivité du secteur privé ivoirien ».

Ce séminaire marque le point de départ officiel des activités de l’ONCE.

SOURCE : SERCOM MEF