Construction de l’Echangeur du carrefour Solibra, Port Autonome d’Abidjan, Agriculture, Elevage… / Le Japon s’engage à poursuivre sa coopération économique avec la Côte d’Ivoire

Après le lancement de plusieurs projets inscrits dans le cadre du Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO), le Japon a réitéré, ce mercredi 2 mai, son engagement à poursuivre sa coopération économique avec la Côte d’Ivoire.

L’annonce a été faite par le représentant du Premier Ministre japonais, Sanoura Kentaro, au sortir d’une réunion avec le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, à son cabinet au Plateau.

« Cette année le Japon a mis un accent particulier sur l’anneau de croissance en Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui, nous avons eu des échanges fructueux sur l’Anneau de croissance de l’Afrique avec le Ministre Adama Koné, responsable de ce projet », a fait savoir M. Sanoura Kentaro, chef de la délégation japonaise.

Poursuivant, il a indiqué s’être rendu sur des sites pris en compte dans le projet CACAO pour s’imprégner de l’état d’avancement des travaux. « Ce matin, j’ai visité le site de l’échangeur de l’Amitié ivoiro-japonaise du carrefour Solibra.

Concernant ce projet, les travaux ont déjà commencé. J’ai visité également le site du Port Autonome d’Abidjan, j’espère que les travaux commenceront le plus tôt possible. En plus, dans le domaine de l’agriculture, le Japon a beaucoup de choses à proposer dans le cadre de sa coopération avec la Côte d’Ivoire. Par ailleurs, en ce qui concerne l’Accord pour la Promotion et la Protection de l’Investissement, nous avons convenu d’accélérer la négociation pour faciliter l’investissement des entreprises japonaises en Côte d’Ivoire », a-t-il précisé.

Au cours de la réunion, le Ministre Adama Koné, a pour sa part, rappelé que 270 projets prioritaires ont été identifiés pour la mise en œuvre du Plan stratégique du schéma Directeur régional des CACAO. « En Côte d’Ivoire, ces projets ont été regroupés en quatre grands secteurs. A savoir, l’agriculture et l’élevage (8 projets), le secteur industriel (4 projets), le secteur minier (plusieurs projets dont celui de la région du Tonpki où il est prévu la construction d’un chemin de fer de Man à San-Pédro) et le secteur des infrastructures routières (19 projets) », a détaillé le Ministre de l’Economie et des Finances. Lesdits projets, a-t- il annoncé, sont définis sur une périodicité courant jusqu’en 2040. «2017 à 2025 est la période à court terme. Ces projets se feront à moyen terme de 2025 à 2033 et à long terme de 2033 à 2040 », a ajouté le Ministre Adama Koné.

Le Plan Directeur du CACAO concerne les quatre pays que sont la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo et le Ghana. Il est initié par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) avec l’appui technique et financier de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

SOURCE : SERCOM MEF