Rencontre CREPMF-Emetteurs de titres cotés à la BRVM : Le Ministre Adama Koné salue le partage de l’information entre les acteurs du secteur financier

Le Ministre de l’économie et des Finances Adama KONE a présidé le jeudi 13 décembre 2018, à l’hotel le Radisson Blu d’Abidjan, la première édition de la rencontre annuelle entre le Conseil régional de l’Epargne publique et des Marchés financiers (CREPMF) et les émetteurs de titres cotés à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Se penchant sur les motivations d’une telle rencontre, le ministre Adama KONE a indiqué que « Cette cérémonie (…) revêt un caractère particulier dans la mesure où elle devrait s’achever par un consensus sur le cadre réglementaire applicable à l’amélioration du cadre de gouvernance, des dispositifs de diffusion de l’information, et permettra de partager les opportunités offertes par les réformes du Marché Financier Régional dans la vulgarisation des instruments financiers innovants », a expliqué le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, représentant le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.

L’objectif majeur de la rencontre du jour, a-t-il insisté, consiste en la diffusion de l’information qui revêt un intérêt particulier pour les acteurs du marché financier c’est-à-dire les investisseurs, les actionnaires des sociétés cotées, les intervenants et partenaires commerciaux. Selon le Ministre Adama Koné, leur contribution au dynamisme et à l’attractivité du marché financier est essentielle et évidente.

Le ministre a, également, précisé qu’il s’agira, au cours de ladite rencontre, d’échanger sur les futures réformes du marché financier régional notamment l’émission d’obligations vertes et sociales comme une source alternative de financement. « Axés sur des enjeux tout d’abord écologiques et sociaux, la finance durable se positionne comme une alternative remarquable du financement de nos économies au profit des populations de l’Union », a ajouté le Ministre de l’Economie et des Finances. Non sans rappeler qu’avec plus de 864 milliards de FCFA levés par le biais de cinq (5) obligations islamiques communément appelés SUKUKS initiées par la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Togo et le Mali, le marché de l’UEMOA est devenu en 2016 la première place boursière islamique du continent africain.

Le Ministre Adama Koné a par ailleurs saisi l’occasion pour se féliciter de la contribution significative du marché financier régional de l’UEMOA dans le financement des économies de l’Union, une contribution qui se conforte d’année en année. « Le marché a permis la mobilisation de plus de 8 155 milliards de FCFA depuis le démarrage de ses activités en 1998. Il compte à ce jour, quarante-trois (43) lignes obligataires dont douze (12) émises par le Trésor Public de Côte d’Ivoire », a-t-il fait savoir, tout en notant que 10ième en 2011, la BRVM se hisse désormais au rang de 6ième place financière d’Afrique. Quant au Directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounve, il a réitéré la volonté de sa structure à offrir des services de qualité aux émetteurs qui interviennent dans le marché régional.

Le président du CREPMF, Mamadou Ndiaye, a, pour sa part, indiqué que la présente rencontre est articulée autour de 4 principaux thèmes que sont la gouvernance, l’information financière, l’attractivité du marché financier régional et les réformes adoptées par le Conseil des Ministres de l’UEMOA en mars 2016.

SOURCE : SERCOM MEF