Lancement du Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF) de la Banque Africaine de Développement (BAD) - Le Ministre Adama Koné relève les grands défis du PAGEF

Le Ministre de l’Economie et des Finances a procédé le mercredi 22 novembre à son cabinet, sis à l’immeuble Sciam au Plateau, au lancement du Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF) de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Le Ministre de l’Economie et des Finances a procédé le mercredi 22 novembre à son cabinet, sis à l’immeuble Sciam au Plateau, au lancement du Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF) de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Le PAGEF est un projet d’appui institutionnel visant à soutenir la mise en œuvre du Schéma directeur de réforme des finances publiques en Côte d’Ivoire. Son objectif global est d’optimiser la mobilisation des ressources budgétaires et de renforcer le cadre de gestion des dépenses publiques. Il entend, à terme, contribuer à la crédibilisation du budget de l’Etat.

Le financement total du PAGEF s’élève à 15,968 milliards de FCFA dont 13,456 milliards de FCFA au titre de quatre (4) accords de financement : un prêt du Fonds d’Appui à la Transition (FAT) de 7,885 milliards de FCFA, un don du Fonds d’Appui à la Transition (FAT) de 22,97 millions de FCFA, un prêt du Fonds Africain de Développement (FAD) de 5,373 milliards de FCFA et un don du Fonds Africain de Développement (FAD) de 174,429 millions de FCFA.

Pour le Ministre de l’Economie et des Finances « ce Projet permettra à la Côte d’Ivoire de faire face à plusieurs défis, notamment la mobilisation des recettes budgétaires pour le financement du PND 2016-2020 dont le coût total des investissements programmés est estimé à 3O OOO milliards de FCFA, la gestion optimale de la dette publique, la finalisation de la transposition des directives de l’UEMOA en matière de gestion des finances publiques et la mise en œuvre des capacités des ressources dans ce nouveau cadre de gestion des dépenses publiques et, enfin, l’efficacité du dispositif national de suivi-évaluation du PND 2016-2020 et du mécanisme national de préparation du budget national de l’Etat », a expliqué le Ministre Adama KONE.

Ce nouveau financement, a-til poursuivi, témoigne de la « confiance renouvelée » de la BAD à la Côte d’Ivoire qui, sous l’impulsion du Président de la République Alassane Ouattara, s’est résolument engagée sur le sentier du développement économique et social. Tout en invitant ensuite les bénéficiaires de ces ressources à s’impliquer pleinement dans les activités afin d’en tirer le maximum de profit, il a rassuré la BAD que le Gouvernement ivoirien prendra toutes les dispositions nécessaires pour une utilisation « transparente et efficiente » des ressources mises à sa disposition.

Selon Monsieur Janvier Litsé, Directeur général du Bureau régional de Développement et de Prestations de Services à la BAD pour l’Afrique de l’Ouest, le PAGEF permettra de mettre en œuvre des activités du le Ministère en charge du Plan et du Développement d’une part, et du le Ministère de l’Economie et des Finances d’autre part.

La présentation du PAGEF a été faite par le Professeur Lambert N’galadjo Bamba, Conseiller du Ministre de l’Economie et des Finances.

Il a notamment relevé que « La mise en œuvre efficace et efficiente de ce Projet permettra de maintenir notre pays dans le train ascendant d’amélioration spectaculaire de la qualité de la gouvernance économique, comme nous l’a montré très récemment le rapport 2017 de la Fondation Mo Ibrahim qui montre que depuis 2012, notre pays est le plus performant en matière de progression au niveau de la gouvernance économique », a souligné le Professeur Lambert N’galadjo Bamba, par ailleurs Coordonnateur du PAGEF.

SOURCE : SERCOM DU MEF